Miniaturist – Jessie Burton…

Un grand merci à Livraddict et aux maisons d’éditions Folio et Gallimard pour cet envoi!

Résumé :

Nella Oortman n’a que dix-huit ans ce jour d’automne 1686 où elle quitte son petit village pour rejoindre à Amsterdam son mari, Johannes Brandt. Homme d’âge mûr, il est l’un des marchands les plus en vue de la ville. Il vit dans une opulente demeure au bord du canal, entouré de ses serviteurs et de sa sœur, Marin, une femme restée célibataire qui accueille Nella avec une extrême froideur. En guise de cadeau de mariage, Johannes offre à son épouse une maison de poupée, représentant leur propre intérieur, que la jeune fille entreprend d’animer grâce aux talents d’un miniaturiste. Les fascinantes créations de l’artisan permettent à Nella de lever peu à peu le voile sur les mystères de la maison des Brandt, faisant tomber les masques de ceux qui l’habitent et mettant au jour de dangereux secrets.
S’inspirant d’une maison de poupée d’époque exposée au Rijksmuseum d’Amsterdam, Jessie Burton livre ici un premier roman qui restitue avec précision l’ambiance de la ville à la fin du XVIIe siècle. Au sein de ce monde hostile, où le pouvoir des guildes le dispute à l’intransigeance religieuse et à la rigueur morale, la jeune Nella apparaît comme une figure féminine résolument moderne. Œuvre richement documentée et conte fantastique, Miniaturiste est un récit haletant et puissant sur la force du destin et la capacité de chacun à déterminer sa propre existence.

IMG_20170414_102804

Avis :

Au 17ème siècle, à Amsterdam, les marchants prospèrent et font fortune, les bateaux reviennent les calles chargées d’épices et d’objets précieux, les habitants sont extrêmement puritains et la milice traque les contrevenants à la parole de l’Église, les  personnes accusées d’homosexualité sont arrêtées et exécutées, toutes représentations d’un humain (poupée, figurines, sucreries etc.) sont interdites. Dans cette ville très empreinte de la religion et de la morale, les personnes qui dévient de « la norme » tels qu’une jeune femme non mariée ou une personne de couleur risque gros.

Nella, 18 ans, sans expérience de la vie, a quitté sa campagne et toute sa famille pour fuir la misère et rejoindre Amsterdam et son mari Johannes qu’elle n’a rencontré qu’une fois le jour de leur mariage. Elle fait ses premiers pas dans la société et dans cette famille intrigante, froide, qui cache derrière sa foi de nombreux secrets et dans laquelle Nella va très vite se sentir isolée et perdue.

Nella est une jeune fille très naïve, innocente qui se laisse faire et qui se laisse maltraiter par sa belle-sœur Marin, dévote fervente et véritable maitresse des lieux, jeune femme froide, rigide et aigrie qui ne s’est jamais marié. Johannes est un riche marchand et n’a aucune considération pour sa femme, trop occupé par ses voyages et ses affaires. L’intégration de la jeune femme dans sa nouvelle famille est bien ennuyante, alors pour l’occuper Johannes va lui offrir, comme cadeau de mariage, une maison miniature représentant à l’identique les chambres et pièces de la nouvelle maison de Nella. Elle va alors prendre plaisir à essayer de peupler et d’aménager ces pièces miniatures grâce à l’aide d’un miniaturiste. La maison va très vite devenir son seul centre d’intérêt mais également une source de jalousie et de drame.

Dans ce roman, il y a une atmosphère lourde de secrets, de cachoteries et de dissimulations, à la frontière du réel et de l’imagination. On est sensible au décor de l’Amsterdam des années 1685, à cette société hollandaise de l’époque qui illustre parfaitement le paradoxe entre les habitants étalant leurs richesses et leur opulence, ayant des objets luxueux, raffinés, avec une société puritaine et calviniste. C’est un roman historique original, sensuel, complexe, passionnant qui se dévore, qui a un charme tout particulier empreint d’une sorte de mystère et de magie.

Une lecture de qualité, semblable à un tableau, une vraie réussite. Le charme agit et une vague de manque s’abat sur nous une fois le livre refermé.

1130316

Cabinet miniature

 

« S’’inspirant d’une maison de poupée d’’époque exposée au Rijksmuseum d’Amsterdam, Jessie Burton livre ici un premier roman qui restitue avec précision l’’ambiance de la ville à la fin du XVIIe siècle. Au sein de ce monde hostile, où le pouvoir des guildes le dispute à l’intransigeance religieuse et à la rigueur morale, la jeune Nella apparaît comme une figure féminine résolument moderne. ŒŒuvre richement documentée et conte fantastique, Miniaturiste est un récit haletant et puissant sur la force du destin et la capacité de chacun à déterminer sa propre existence.  » Babelio.

Ma Note: 16/20

Auteur: Jessie Burton
Parution: 2015
Editions: Gallimard
Genres: Drame, Historique
Pages: 501

Publicités

4 réflexions sur “Miniaturist – Jessie Burton…

  1. A chacun de mes passages en librairie je vois ce roman, mais sans jamais vraiment m’y intéresser. Et depuis plusieurs jours je le vois partout ! Ton avis est le premier que je lis sur ce roman et j’avoue qu’il a eu son petit effet, j’ai maintenant envie de m’y plonger à mon tour 🙂 Je l’ajoute sans tarder à ma Wishlist !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s