Book-Haul – Mars 2017…

J’ai eu l’impression (comme chaque mois) de ne pas avoir fait trop d’acquisitions mais en fait si, il y a quand même quelques belles trouvailles dans le Book-Haul de ce mois-ci.

  • Underground Railroad de Corson Whitehead

COLSON WHITEHEAD

Et on commence avec un livre qui me faisait très envie depuis un moment et traitant de la ségrégation raciale. Je l’ai débuté mais l’anglais est un peu plus difficile que les autres romans que j’ai pu lire en VO alors après quelques chapitres j’ai décidé de le mettre de côté pour une peu plus tard. Mais de ce que j’en ai compris le roman commence très fort et est très dur. On suit une jeune femme employée dans une plantation de coton. Non seulement le travail à lui seul est éreintant mais elle doit également subir les mauvais traitements, les violences entre esclaves, et les jalousies, jusqu’au jour où elle va décider de fuir.

Ce roman est tiré d’une histoire vraie, avec les réseaux souterrains permettant aux esclaves de s’échapper et de rejoindre le Canada, ce qui donne encore plus d’impact et de profondeur au roman.

C’est une lecture très intéressante, crue mais nécessaire pour se rendre compte de la violence de cette partie de l’histoire, j’ai hâte de m’y remettre…

 

  • Le Passage de Justin Cronin

couv540073

Vous avez certainement déjà entendu parler de ce livre, pour le moment il y a trois tomes (énormes tomes) qui se suivent. Ce sont des romans post-apocalyptiques, de science-fiction et le résumé me tente à 1.000%.

Résumé : Années 2010. Dans le Tennessee, Amy, une enfant abandonnée de six ans est recueillie dans un couvent… Dans la jungle bolivienne, l’armée américaine recherche les membres d’une expédition atteints d’un mystérieux virus… Au Texas, deux agents du FBI persuadent un condamné à mort de contribuer à une expérience scientifique gouvernementale. Lui et les autres condamnés à la peine capitale participant au projet mutent et développent une force physique extraordinaire. Les deux agents du FBI sont alors chargés d’enlever une enfant, Amy. Peu après que le virus a été inoculé à cette dernière, les mutants attaquent le centre de recherches…

Ce premier tome fait plus de 1265 pages, je me le réserve donc pour cet été, pour voyager.

 

  • Le livre perdu des sortilèges de Deborah Harkeness

couv24722544

Je n’ai pas pu résister au prix tout mini de Gibert Joseph, 3 ou 4€ (je ne sais plus) pour débuter la saga dont énormément de personnes m’ont parlé ! Dans ce premier tome on suit une jeune héritière d’une famille de sorcières qui préfère mettre de côté son héritage pour s’occuper de ses études. Mais elle va faire la découverte d’un manuscrit maudit qui va lui ouvrir des portes mystérieuses et réveiller des êtres et phénomènes magiques.

La saga comporte trois tomes. J’espère ne pas être trop perdu dans une histoire trop rocambolesque et trop magique pour moi, on verra … n’hésitez pas à m’indiquer en commentaire si vous avez lu la trilogie et ce que vous en avez pensé.

 

Comme je vous l’ai indiqué dans un précédent article, je fais partie du club de lecture d’Emma Watson (Article ICI) dans lequel les lectures se concentrent sur le féminisme, les femmes, les inégalités entre les sexes et des romans autobiographiques. Dans le cadre de ce club de lecture je me suis procuré « Femme qui courent avec les loups » et d’autres romans hors club de lecture mais qui me faisaient très envie.

 

  • Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estes

couv37663422

Ce roman est une lecture psychologique qui par l’exemple de contes nous explique les comportements inconscients des femmes et notre réponse psychologique aux événements que nous pouvons subir. Nous pouvons par exemple redécouvrir le conte de Barbe Bleue et plusieurs chapitres explicatifs nous indiquent pourquoi l’héroïne du conte a agi tel qu’elle l’a fait et qu’est-ce que cela signifie au niveau de sa psychologie.

C’est un roman long, pénible voire soporifique mais hyper intéressant et enrichissant. Je prends le temps parfois de me pencher sur tel ou tel nouvelle et dans lire les explications mais il est vrai que c’est un livre qui est dur à lire d’une seule traite. Il demande de prendre du recul, de réfléchir, de revenir sur certains passages mais c’est quand même très captivant.

Je ne sais pas si je vous ferai un article sur tout le roman car il est très dense et on en retire beaucoup d’enseignement mais je ferai peut-être plus un article sur une ou deux nouvelles en particulier.

 

  • Nous sommes tous des féministes de Chimamanda Ngozi Adichie

couv73673725

L’auteure est très impliquée surtout dans ces romans dans l’égalité des genres et des personnes. Elle a écrit deux petites nouvelles sur le féminisme et l’une d’elle « Nous sommes tous des féministes » est disponible en librairie pour 2€. Ce qui est une super idée car le livre est vraiment hyper rapide à lire. Dans ce premier opus elle nous raconte et nous définit la notion de féministe. J’ai eu l’occasion de lire les premières pages et sur le ton de l’humour elle nous raconte que oui, les féministes peuvent être aussi des femmes qui s’épilent, qui se maquillent, mettent de talons et aiment les hommes … Ça vous donne une idée de la lecture !

  • Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe de Chimamanda Ngozi Adichie

 

Cet autre petit livre recueil une très bonne critique et s’inscrit dans la même lignée que « Nous sommes tous des féministes ».

 

Résumé : À une amie qui lui demande quelques conseils pour élever selon les règles de l’art du féminisme la petite fille qu’elle vient de mettre au monde, Chimamanda Ngozi Adichie répond sous la forme d’une missive enjouée, non dénuée d’ironie, qui prend vite la tournure d’un manifeste. L’écrivain nigériane examine les situations concrètes qui se présentent aux parents d’une petite fille et explique comment déjouer les pièges que nous tend le sexisme, à travers des exemples tirés de sa propre expérience. Cette lettre manifeste s’adresse à tous : aux hommes comme aux femmes, aux parents en devenir, à l’enfant qui subsiste en nous et qui s’interroge sur l’éducation qu’il a reçue. Chacun y trouvera les clés d’une ligne de conduite féministe, qui consiste à croire en la pleine égalité des sexes et à l’encourager.

Cet essai fait 84 pages et est disponible au prix de 8€ en librairie.

C’est tout, et c’est déjà pas mal pour ce mois-ci…

Et vous quelles sont vos acquisitions de Mars ?

E.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s