S.K.TREMAYNE – Interview …

Aujourd’hui ce 09 Mars 2017 j’ai eu la chance de pouvoir rencontrer l’auteur S.K.TREMAYNE pour la sortie de son nouveau roman : La Menace.

Voir ICI ma chronique sur « La Menace ».

∼RDV à la fin de l’article pour tenter de remporter son nouveau roman ∼

Sur le ton de la confidence nous avons parlé de ses inspirations, de son passé, de sa famille, de ses voyages, et de sa vie d’écrivain mais aussi et surtout de son nouveau roman. Avec mon anglais approximatif j’ai pu lui poser toutes mes questions et il a pris le temps de m’écouter, de me répondre en toute franchise, il s’est montré très patient, très accessible et a répondu à chacune de mes questions.

S.K. TREMAYNE s’inspire de son environnement et de sa vie passée et présente pour écrire. C’est un grand voyageur, de par sa profession initiale de journaliste et pour la promotion de ses romans. Notre échange fut très intéressant avec une pointe d’humour, c’est un auteur très accueillant, très agréable, accessible et je ressors ravie de cette entrevue.

Voici un résumé de notre rendez-vous :

Tout d’abord j’ai voulu en savoir plus sa vie et sur son passé, et surtout sur ce qui l’a poussé à devenir écrivain.

Sa réponse : Sean de son vrai prénom, a commencé à l’âge de 10 ans à écrire de courtes nouvelles, juste pour le plaisir, plus du genre littérature contemporaine. Plus tard, c’est un de ses amis qui lui a conseillé de se tourner vers le thriller, style de roman qui marche bien. Il a donc changé de style et a commencé à écrire sous le pseudonyme de Tom Knox, dans le genre du thriller religieux (à la « Da Vinci Code »). Il a eu du succès puis la mode est passée et il a en a eu un peu marre donc il s’est ensuite tourné vers le thriller psychologique sous le pseudonyme de S.K.Tremayne.

AVT_S-K-Tremayne_2835

Sean Thomas alias S.K.TREMAYNE

Quand je lui ai demandé s’il comptait changer de pseudonyme sous peu ou de style de roman, il m’a répondu que non, ce n’est pas prévu, en tout cas pas tout de suite : « I am happy where I am »

Je lui ai ensuite demandé comment il écrivait, s’il préférait être seul, isolé ou alors dans un endroit public.

Sa réponse : il préfère les endroits isolés. Pour son dernier roman il a choisi d’écrire en Thaïlande, dans un hôtel à Bangkok. Il a passé plus de 6 mois à écrire le draft de son roman dans sa chambre d’hôtel, isolé du reste du monde puis les finitions à son retour à Londres. Il préfère être éloigné de toute distraction, dans une chambre bien rangée, de préférence avec un bon room-service. Généralement il écrit pendant plusieurs heures d’affilé, 3 à 4h, puis fait autre chose, puis écrit pendant 3 à 4h puis dors, etc…

« People think it is easy to write, but it takes time and it is exhausting… it takes time to create everything from nothing ».

Il aimerait bien, pourquoi pas dans le futur, écrire des scripts pour le cinéma : c’est moins fatiguant.

Je lui ai dit qu’avais adoré les descriptions des paysages, l’environnement de ses romans, toujours dans un cadre isolé, sauvage.

Sa réponse : ce sont des endroits qui lui tiennent à cœur. Dans « Le Doute » on découvre l’île de Skye, une île qu’il a visitée étant enfant et sur laquelle il est retourné plus tard avec un ami : une île parfaite pour un thriller, où les personnages peuvent se retrouver pendant plusieurs heures totalement isolés du reste du continent : « I was stunned by the place ».

Son deuxième roman « La Menace » se passe dans les Cornouailles, d’où Sean est issu. Sa famille a vécu là-bas, il est très attaché à son histoire, à la vie des anciens mineurs. Son arrière-grand-mère travaillait elle-même dans ces mines, subissant un travail dur, exténuant et dangereux. L’espérance de vie des mineurs était considérablement plus basse que la moyenne. C’est une Histoire peu abordée mais importante et nécessaire à mettre en avant.

IMG_20170309_205335.jpg

Dans ces deux romans on découvre deux personnages féminins plutôt inquiétants : Sarah et Rachel sont écorchées par la vie, souffrant d’une santé mentale pas très stable, je lui ai demandé pourquoi s’intéressait-il à ce genre de personnage.

Sa réponse : « they are damaged people, people you don’t trust, they are searching themselves”, il trouve que c’est plus intéressant d’avoir des personnages de ce type, des personnages en qui on n’a pas confiance, qui se cherche, sont perdues, ne savent plus qui elles sont. Il a préféré utiliser la narration d’un point de vue féminin car d’habitude il utilise plutôt le masculin et il avait envie d’avoir une autre vision des choses.

Pour « Le doute » il s’est inspiré notamment de ses deux filles, qui ont toutes les deux 10 ans, il m’a gentiment montré une photo de ces deux magnifiques blondinettes et m’a fait quelques confidences que j’ai promis de garder pour moi ;).

Sean est en train de travailler sur son troisième livre qui reprendra les mêmes thèmes que « Le Doute » et « La Menace » mais cette fois-ci avec plus de personnages. Les protagonistes se retrouveront toujours dans un lieu isolé du reste du monde mais cette fois dans les terres, en Angleterre. Quand je lui ai dit que j’avais beaucoup aimé les passages flippants du roman il m’a dit que dans son prochain roman il en mettrait encore plus ;).

 Il m’a raconté également quelques anecdotes sur ses souvenirs de Noël. Dans « La Menace », le jour de Noël n’est pas une grande et belle réunion de famille mais plutôt un jour terrible qu’on redoute, où les disputes éclatent et les vérités sont révélées : A l’image des Noël qu’a pu subir Sean. Il me raconte qu’un jour, à Noël, sa tante a failli le poignarder avec une paire de ciseaux, que pour lui Noël représentait plutôt un jour où tout le monde réglait ses comptes, où les anciennes trahisons et rancœurs refaisait surface « a massive family agreement ». Du coup il a toujours eu un avis mitigé et plutôt négatif sur Noël, mais maintenant ça va mieux, avec ses deux filles ses Noël sont beaucoup plus agréables.

Pour finir je lui ai dit que moi aussi, comme lui je voulais devenir écrivain, alors je lui ai demandé des conseils.

Sa réponse : « Write, write and keep writing ». Il me conseille de ne pas faire lire mes textes à un ami et encore moins à un ennemi ! Mais plutôt à une personne totalement neutre. Selon lui l’écriture vient avec l’expérience, et que pour lui, plus il gagne en expérience plus son écriture s’améliore et qu’elle s’est amélioré encore plus avec l’arrivée de ses filles, qui la rendu « perhaps less selfish ».

Encore un grand merci à l’auteur Sean Thomas alias S.K.TREMAYNE de m’avoir accordé du temps et de m’avoir très bien accueillie et un grand merci aux Editions Presses de La Cité et surtout à mon contact Anne de m’avoir donné l’opportunité de le rencontrer et de l’interviewer !


CONCOURS : [Fermé]

Afin de vous faire découvrir cet auteur, je souhaiterai faire gagner à l’un d’entre vous son nouveau roman « La Menace » pour participer il faut :

  • Etre abonné à mon blog
  • Me stipuler votre participation en commentaire

Je tirerai au sort le gagnant le Samedi 18 Mars et lui ferait parvenir ce roman que j’ai tant aimé !

Résultat du tirage au sort: booksmoodsandmore ! Bravo et merci pour votre participation !

Publicités

25 réflexions sur “S.K.TREMAYNE – Interview …

  1. Bonsoir ça va ?
    Merci beaucoup pour cette interview et j’aimerais beaucoup tenter ma chance et découvrir ce livre et cet auteur 😍
    Pleins de bisous et belle lecture ❤❤😘😘😘

    Aimé par 1 personne

  2. Hello ! Je découvre ton blog ce soir grâce à ton compte instagram que je suis ! J’aime beaucoup! Quelle chance d’avoir pu interviewer cet auteur ! J’avais adoré « Le doute » que j’ai lu il y a pas longtemps, et j’aimerais beaucoup découvrir son nouveau roman. Je participe , merci ! 😀

    Aimé par 1 personne

  3. Je souhaite découvrir cet auteur et jai une totale fobfiance en votre recommandation car je vous suis sur instagramme et je me suis pas déçu de mes dernieres lectures.
    Merci a vous

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour !!! Merci beaucoup pour ce concours !!! Je participe avec grand plaisir et beaucoup d’enthousiasme car j’avais adoré le Doute !!! Et il me tarde de retrouver la plume de S.K Tremaine et son ambiance oppressante et stressante ( je fais des rimes 😜) je te suis sur Instagram ( cellequiaimaitleslivres) mais je découvre juste ton blog ! Encore merci et je croise les doigts !!!

    Aimé par 1 personne

  5. Merci pour cette jolie interview suivie de ce parfait concours! Et évidemment, moi qui découvre cet auteur avec « le doute », j’ai très envie de gagner ce concours! Je participe donc avec grand plaisir! Bon week-end ✨

    Aimé par 1 personne

  6. Coucou 🙂 Puisqu’il n’est pas encore trop tard, je participe à ce concours avec joie et empressement ! Merci pour ce concours 🙂 merci pour cet interview, je ne connais pas encore cet auteur mais il me tarde de le découvrir. Belle journée à toi !

    Aimé par 1 personne

  7. Pingback: La menace | Books, moods and more

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s