Inaccessible, Tome 1 …

Auteur: Katharine McGee
Parution: 2017
Editions: Michel Lafon
Genre: Science-Fiction
Pages: 411

4etoiles

Un grand merci à Livraddict et aux Editions Michel Lafon pour cet envoi!

Résumé:

New York est à la pointe de l’innovation et du rêve. La ville est désormais une tour de mille étages où les plus aisés vivent à son sommet. Tout semble parfait, lisse et idéal.
Jusqu’au jour où une jeune femme tombe du millième étage… Qui a pu accéder à cet étage? Meurtre ou accident ? Les suspects sont nombreux…

• L’image parfaite de Leda Cole cache une addiction à une drogue qu’elle n’aurait jamais dû essayer et à un garçon qu’elle n’aurait jamais dû toucher.
• La vie merveilleuse et sans problèmes d’Eris Dodd-Radson vole en éclats quand une horrible trahison brise sa famille.
• Le travail de Rylin Myer dans l’un des plus hauts étages la propulse dans un monde – et une histoire d’amour – qu’elle n’aurait jamais imaginé. Mais que lui coûtera cette nouvelle vie ?
• Watt Bakradi est un génie de la technologie qui cache un lourd secret : il sait tout sur tout le monde grâce à une IA qu’il a créée. Pourtant quand il est engagé par une fille des étages supérieurs pour espionner un garçon, il se retrouve piégé dans une toile de mensonges inextricable.
• Et vivant au-dessus de toute cette agitation, Avery Fuller, génétiquement créée pour être parfaite. Celle qui semble tout avoir est pourtant tourmentée par la seule chose qu’elle n’aura jamais…

IMG_20170307_155845

Avis:

Dans un univers futuriste et très novateur, on suit un groupe de jeunes adolescents dans leur histoire d’amour, de trahison, de famille et de mensonges. Le roman nous fait planer l’histoire d’un accident, ou d’un homicide annoncé dès le premier chapitre du livre mais l’intrigue du roman reste durant tout le long du livre très simpliste.

Tous vivent dans cette immense tour au centre de New-York et aussi large que Central Park, le parc sur lequel elle est bâtie et haute de mille étages. Les étages inférieurs étant peuplés par les personnes les plus dans le besoin et les étages supérieurs étant habités par les personnes de plus en plus riches. La famille de Avery Fuller, habitant le dernier étage et étant la famille la plus riche de la tour. J’ai bien aimé cette différence de perspective entre les étages inférieurs et supérieurs, marquant l’écart sociale incroyable entre les individus.

Au début de ma lecture j’étais plutôt mitigée par l’aspect très « gossip girl » et bling-bling de l’histoire que n’est pas du tout mon genre. Je n’ai pas trop apprécié qu’on mette autant en avant des personnes parfaites physiquement, voire ayant un ADN modifié pour les rendre encore plus parfaits. Je ne trouve pas que le message et l’image donnée aux lecteurs soit très intelligente. Dans ce roman on parle également beaucoup de drogue, d’ascension et surtout de descente sociale. Les adolescents étant très soucieux de leur image sociale et de leur réputation. L’argent et la popularité jouent un rôle capital pour la vie et la survie des personnages. J’ai ressenti une très forte animosité pour les personnages, ne s’intéressant qu’à l’argent, fréquentant uniquement des personnes de leur classe sociale et ayant un dégout pour les personnages des étages inférieurs. Ils donnent l’impression d’être faux, antipathique, imbus de leur personne et totalement ignorant du monde dans les étages inférieurs et hors de la tour, complétement enfermés dans leur bulle dorée.

Parmi les personnages qui m’ont le moins plu on retrouve surtout Leda, une tête à claque, imbuvable et détestable toujours tournée vers son ancienne histoire avec Atlas, faible et addict aux drogues en tout genre. Je ne me suis pas sentie très à l’aise avec l’histoire d’amour de Avery, qui m’a plutôt répugné et du coup elle ne m’a ni émue ni attristé, même si en soit, j’ai bien aimé le personnage. J’ai également apprécié le personnage de Cord, personnage secondaire mais qui derrière son aspect dédaigneux et indépendant, cache un personnage beaucoup plus complexe et fragile.

À mon grand étonnement je me suis prise d’affection pour leurs histoires et ai fini par tomber addict de ce bouquin et j’ai pris grand plaisir à suivre leurs petites histoires. J’ai également beaucoup aimé l’aspect futuriste du roman, avec les nouvelles technologies : les lentilles oculaires, les hoovers… et également concernant certains éléments de notre quotidien actuel étant désormais interdits par la loi (tels que les voitures).

L’extérieur de la tour est totalement occulté, la vie se concentrant à l’intérieur de la tour. Dans cette tour il y a des parcs, des écoles et lycées, les habitations, les magasins, les lieux de loisirs, on retrouve un peu le principe de la tour de Le Corbusier, où les habitants n’ont même plus besoin de sortir, tout est sur place.

Une lecture très passionnante et vive pour tous les adeptes de lectures young-adultes.

Ma Note: 15/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s