Book-Haul – Janvier 2017

Bonjour à vous,

Peu d’acquisitions pour ma part car j’achète plus de livres que je ne peux en lire, donc j’essaie de me concentrer sur les romans qui m’attendent déjà patiemment. J’ai aussi reçu deux services presse qui m’ont fait énormément plaisir, un issu du partenariat avec Livraddict et l’autre grâce à mon partenariat avec Les Presses de la Cité. Comme j’aime bien me garder le mystère sur mes lectures et ne pas trop en lire dessus mais vous donner quand même un résumé des romans je vous fais un copier-coller des résumés issus de Livraddict.com.

  • Good Morning, Midnight – Lily Brooks-Dalton

Résumé :

« Augustin, vieil astronome sexagénaire, refuse de quitter sa base dans l’Arctique alors qu’une catastrophe sans précédent est annoncée. Sa rencontre avec une mystérieuse fillette de huit ans change ses plans. Il décide de reprendre contact avec l’extérieur, mais ses tentatives restent sans réponse…
A bord d’une navette, Sully, jeune astronaute, tente de regagner la Terre avec son équipage, mais Houston ne répond plus. Seul Augustin capte son appel.
Que se passe-t-il sur Terre ? Que reste-t-il de leur planète ? Au fil de leurs échanges, Augustin et Sully vont partager leurs peurs et leurs regrets, et se rapprocher malgré l’immense vide qui les sépare. »

9780812998894-2

Le premier de mes services presse est le roman « Good Morning, Midnight » dont j’ai déjà fait la chronique ici. C’est vraiment un roman surprenant, on ne s’attend pas vraiment à cela. La 4ème de couverture est un peu mensongère car il ne s’agit pas d’un roman catastrophe ou post-apocalyptique, en plus il nous indique qu’on va suivre la conversation entre Augustin et Sully alors que cette discussion apparait tout à la fin et ne consiste que en quelques échanges. Le plus gros du roman est basé sur les sentiments de personnages mais c’est un très très beau roman !

  • Izya – Patrick Bédier

Résumé:

« Izya a vingt ans, l’âge des incertitudes et des élans du cœur, des convictions nouvelles et des courages insensés. Perturbée par le destin que sa caste lui réserve, elle sera confrontée aux fantômes de son pays, la Boccagrande.
Sous les Tropiques, la Boccagrande, pays imaginaire, est une ancienne dictature qui à l’instar du Brésil, n’a connu aucun procès, aucune catharsis. Rien ni personne n’a apaisé la souffrance des victimes et des familles des disparus alors que tout porte à croire que les bourreaux sont restés impunis.
Sur fond de trafic d’organes et de malversations, l’auteur nous plonge au cœur d’une aventure guidée par la recherche de la vérité et la lutte pour la justice.
Izya est le roman de l’amour et du courage. Il est aussi le récit de l’espoir, chevillé au corps. Parce que l’espoir est comme de l’or. »

img_20170126_202628

Le second service presse que j’ai reçu est le roman Izya, grâce au site Livraddict.com, j’ai également déjà lu ce roman est fait une chronique ici, j’ai eu beaucoup de mal à m’y mettre, je n’ai pas apprécié le style de l’auteur ni le contenu du texte. Je ne dirai pas que c’est une déception parce que je n’attendais rien de particulier de ce livre mais je n’ai pas du tout apprécié cette lecture qui m’a mise mal à l’aise et qui m’a soulé.

  • Watership Down – Richard Adams

Résumé:

« Cessant d’être les Jeannot de notre enfance et le gibier des Raboliot, voici que les lapins deviennent pour la première fois les héros d’une épopée. Ce récit a la simplicité des grands mythes. Comme eux, il est tissé de symboles : le sang versé, l’herbe rase et l’herbe haute. l’oiseau noir et l’oiseau blanc, le grand chien qui vous pourchasse et qui vous sauve sans le savoir, l’eau qui noie ou qui vous porte, la  » grande eau  » que les lapins n’ont jamais vue et dont ils rêvent, et enfin ces innombrables petites fleurs des champs, avec lesquelles ils entretiennent une amitié complice et gourmande, incarnations fugaces du temps qui passe et de la Mort, leur éternelle compagne. Fable ? Œuvre de moraliste ? Livre de sagesse ? Richard Adams a simplement raconté une histoire – mais en lui prêtant une telle fraîcheur, une telle poésie et tant de mystérieux échos que nous croyons reconnaître une odyssée venue du fond des siècles. A nous de l’interpréter à notre façon, ou mieux de la lire avec des yeux d’enfant. »

watershipdown

Donc le troisième roman de ce mois est une acquisition, il s’agit d’un roman pour lequel j’ai entendu beaucoup d’éloges dans les médias, dont le résumé m’a beaucoup intrigué et amusé. La version anglaise n’était pas trop chère par rapport à la version en français, donc je l’ai pris en VO et il s’agit de Watership Down. C’est l’histoire d’une communauté de lapin, qui vit tranquillement sur une plaine mais qui vont voir leur habitat détruit par la main de l’homme. Malgré le résumé enfantin c’est un roman contemporain pour adulte qui a l’air très doux, très frais, c’est ma lecture en cours et pour l’instant j’aime beaucoup.

  • Corpus Delicti – Juli Zeh

Résumé:

Nous sommes en 2057 et tout est propre.
Pour le bien et la santé de tous, l’État a instauré la Méthode, qui exige de la population qu’elle se conforme à une série de contrôles et de règles préventives. Mia, une jeune biologiste, ne fait soudain plus de sport et omet d’informer les autorités sur ce qu’elle consomme. On la convoque au tribunal afin qu’elle se justifie. Bientôt soupçonnée de sympathiser avec le groupe Droit à la maladie, auquel appartenait son frère avant de mourir dans des circonstances mystérieuses, Mia glisse peu à peu dans les procédures de la Méthode.
Le journaliste de télévision qui s’intéresse à elle et lui donne la possibilité de s’expliquer saura-t-il l’aider ?

 

bm_11295_835310

Ensuite je me suis procuré le livre Corpus Delecti, c’est une lecture surprenante, une belle écriture mais pas du tout la lecture que l’on attend. Sur la 4ème de couverture on nous parle d’une contre-utopie, un monde totalement bouleversé, où les gens sont contrôlés. Je m’attendais à un truc un peu comme 1984 avec beaucoup de narration, explications et descriptions sur ce monde et en fait pas du tout. Le roman est concentré uniquement sur l’héroïne et sur son procès. Malgré les talents d’écriture de l’auteur ma déception a été trop forte et m’a poursuivi tout au long de ma lecture. Si j’avais été au courant du «vrai » contenu du roman j’aurai beaucoup plus apprécié ce livre car il est vraiment bien, mais malheureusement je m’étais fait une idée bien définie dans mon esprit et j’ai eu du mal à m’en dégager.

  • Chroniques de San Francisco – Armistead Maupin

Résumé:

« Les seventies sont sur le déclin, mais San Francisco vibre encore d’une énergie contestataire. La libération sexuelle s’affiche sans pudeur dans les rues. Tout droit venue de Cleveland, Mary Ann Singleton s’installe au 28 Barbary Lane, où vit une poignée de célibataires. Logeuse compréhensive et libérale, Mme Madrigal règne en matriarche sur cette bande de « chats errants »…
Les nouvelles chroniques de San Francisco :
La vie est toujours aussi mouvementée pour les habitants du 28 Barbary Lane… Qui est véritablement l’énigmatique Mme Madrigal ? Le séduisant Michael réussira-t-il à trouver l’amant de ses rêves ? Où ses aventures avec le bel amnésique mèneront Mary Ann ?
Autres chroniques de San Francisco :
La tribu du 28 Barbary Lane célèbre comme il se doit la fin des seventies. De l’Alaska à Hollywood, d’une course poursuite à la séquestration d’une présentatrice télé, en passant par un rodéo gay au Nevada, tous prolongent leur quête fantasque du bonheur… »

Enfin, je me suis procuré les deux tomes des Chroniques de San Francisco, achat un peu irréfléchi et que je regrette un peu car c’est des briques et je ne sais pas quand est-ce que j’aurais le temps de les lire mais j’ai vu énormément d’avis positif dessus, ça à l’air léger, sans prise de têtes. Je crois qu’on suit différents personnages dans leurs histoires d’amour et dans leur quotidien. J’ai bien envie de voyager un peu à San Francisco alors j’espère avoir le temps de les lire.

N’hésitez à me dire si vous avez déjà lu certains de ces romans et ce que vous en avez pensé…. Et si certains vous plaisent également…

E.

Publicités

2 réflexions sur “Book-Haul – Janvier 2017

  1. Ca fait longtemps que je veux lire Watership Down mais je n’ai pas encore pu l’acheter 😦 Il me fait terriblement envie et la maison d’édition est de grande qualité (vu comment j’ai eu du mal à refermer La maison dans laquelle)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s