Izya – Violence et Malversations …

Auteur: Patrick Bédier
Parution: 2016
Editions: Le Manuscrit
Genre: Contemporain
Pages: 128

Un Grand Merci à Livraddict.com et aux Editions Le Manuscrit pour cet envoi, même si ce roman n’est pas mon style c’est une très bonne découverte!

4ème de Couverture: 

Izia a vingt ans, l’âge des incertitudes et des élans du coeur, des convictions nouvelles et des courages insensés. Perturbée par le destin que sa caste lui réserve, elle sera confrontée aux fantômes de son pays, la Boccagrande.

Sous les tropiques, la Boccagrande, pays imaginaire, est une ancienne dictature qui à l’instar du Brésil n’a connu aucun procès, aucune catharsis. Rien ni personne n’a apaisé la souffrance des victimes et des familles des disparus alors que tout porte à croire que les bourreaux sont restés impunis.

Sur fond de trafic d’organes et de malversations, l’auteur nous plonge au coeur d’une aventure guidée par la recherche de la vérité et la lutte pour la justice.

Izya est le roman de l’amour et du courage. Il est aussi le récit de l’espoir, chevillé au corps. Parce que l’espoir est comme de l’or.

Résumé :

Izya est une jeune héritière de la famille des Wallen, la famille la plus riche et l’une des plus influentes de Boccagrande, petit pays entre la Colombie et le Venezuela. La Boccagrande, sous le joug d’un tortionnaire, a longtemps connu la loi martiale et les atteintes contre les droits des Hommes et des Libertés. Izya n’a jamais connu son père, sa mère est décédée quand elle était petite, elle est élevée par sa grand-mère qui souhaite la marier avec un homme de 70 ans son aîné. Lorsque un inconnu l’interpelle pour lui annoncer que son père est en vie, Izya va sauter sur l’occasion et braver les favelas et les courses poursuites pour le retrouver. Mais la jeune fille vient d’un milieu ultra-protégé, très distinguée, elle est toujours parée des tenues les plus chers et coquettes. Elle est plus habituée aux soirées alcoolisés à sniffer de la poudre blanche que de partir à la conquête de ses origines, alors pas facile pour elle de se faire une place dans les coins sombres et les bidonvilles de Boccagrande. La jeune fille froide, hautaine, antipathique et dédaigneuse va faire la connaissance de son père, homme vulgaire, alcoolique, ordurier et d’une corpulence énorme. Izya, nourrie d’images en trompe l’œil sur ses origines, s’est bien trompé sur son géniteur. Elle diplômée de deux masters à l’âge de 19 ans, héritière d’un des plus puissants conglomérats bancaire du monde, ayant un sang aussi pur que celui d’une princesse, va passer de palais antiques aux bidonvilles, après avoir été violentée et maltraitée, elle va apprendre la vérité sur son entourage : sur son père tortionnaire et son futur mari, mais surtout sur sa mère qui avait intégré un groupe de rebelles politiques « Le Parti de la Liberté », avant de prendre, elle aussi, le chemin de la lutte contre le pouvoir en place.

Mon Avis :

Mon avis est très partagé sur ce roman.

D’abord, j’ai détesté Izya, dès les premières pages est m’apparaissent comme quelqu’un de détestable, d’égoïste, de capricieux. Ensuite j’ai eu pitié pour elle, une profonde pitié face aux évènements qu’elle subit. Il faut dire que malgré son cursus impressionnant, Izya n’a pas joué de son intelligence pour se sortir de sa situation. Pour la fin j’ai apprécié son courage et sa détermination. Elle va renier sa caste, sa vie, son mariage arrangé pour partir à la recherche de ses véritables origines et pour donner un sens à son existence. Malgré elle, elle répétera les erreurs de sa mère avant de pouvoir faire partie intégrante de sa nouvelle famille et trouver une lutte qui pour elle aura vraiment un sens. Elle a l’âge de l’incertitude, des élans plein le cœur, des convictions nouvelles et face aux événements insensés qui se présentent à elle, elle va devoir faire preuve d’un grand courage et se retrouvera changer, grandit par ces événements.

Les ennuis s’enchainent pour Izya, et très rapidement : l’auteur ne nous laisse pas le temps de réaliser où nous sommes, qu’il passe déjà à autre chose sans trop de détails et d’explications. Parfois ça nous perd mais ça permet également de donner beaucoup d’élan et de rythme au récit.

J’ai beaucoup aimé les éléments sur les événements politiques, la guerre-civile qui se profile, les groupements révolutionnaires qui agissent contre le pouvoir en place. La Broccagrande est un pays qui a longtemps connu la loi martial, où les droits et les libertés sont bafoués, où la manipulation de l’information est monnaie courante, les rues sont dangereuses, violentes, peuplées de personnages peu recommandables, et Izya va en faire les frais. Dans ce roman il y a également beaucoup de violence, qui pour ma part ça m’a dérangé, m’a perturbé (surtout que je ne m’y attendais pas du tout), il y a souvent des passages de violences physiques et sexuelles, peu détaillés mais présents quand même.

J’ai eu du mal à certains moments à voir où l’auteur voulait en venir, car ce mélange des mésaventures et des accros que va subir Izya nous fait nous demander dans quel sens final le livre va se poursuivre. Il y a vraiment de tout dans ce bouquin.

J’ai eu besoin d’un temps d’adaptation au style de l’auteur, que j’ai trouvé dès les premières pages pompeux et lourd, beaucoup de métaphores, de comparaisons exagérées qui heureusement se sont calmés après.

Bilan : une lecture rapide, agréable, une histoire qui ne m’a pas marqué mais si les thèmes vous plaisent, le livre vous plaira. Pour ma part je ne m’attendais pas à cela et je ne pourrais pas dire que j’ai apprécié ma lecture.

Ma Note 11/20

Patrick Bédier, lauréat de la « Bataille des Dix Mots », est déjà l’auteur de deux romans « La Revanche des Malinois » (2007) et « Les Fleurs de nos Mensonges » (2014).

img_20170126_202628

Publicités

Une réflexion sur “Izya – Violence et Malversations …

  1. Pingback: Book-Haul – Janvier 2017 | Emma's Books

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s