Mon Dernier Continent – Un Livre Dépaysant …

Auteur: Midge Raymond
Parution: 2016
Editions: Stock
Genres: Voyage, Romance
Pages: 294

4etoiles

Un très grand merci aux Editions Stock pour l’envoi de ce service presse, un pur dépaysement.

dscn4210-2

Déb passe 6 mois de l’année à étudier les manchots en Antarctique et 6 mois à attendre de pouvoir y retourner. Elle ne se sent bien que isolée du reste du monde sur la banquise inhospitalière, à étudier, observer, la façon de vivre, la migration, la reproduction des manchots et l’impact de nos actes sur cette population. C’est au cours de l’une de ses expéditions qu’elle rencontrera Keller, anciennement marié et avocat. Suite à la mort de sa fille, Keller a tout plaqué pour pouvoir se reconstruire, il s’est découvert une passion avec Déborah pour les manchots et pour la vie loin de la civilisation.

Les deux chercheurs tomberont amoureux mais leur vie professionnelle respective fera qu’ils ne pourront rester sur le même continent très longtemps. Chacune de leur rencontre se résumera à quelques jours ensemble pour des mois de séparation.

Malgré le fait que Déb se sente prête à suivre Keller est à baser sa vie sur la sienne, lui sera plus distant, souhaitant toujours pouvoir se reconstruire et rêver d’un nouvel avenir.

C’est un roman qui dépayse, on se retrouve en Antarctique à observer les manchots ou sur le Cormoran, bateau de croisière permettant à Déb de rejoindre la banquise. On en apprend beaucoup sur les manchots : par exemple les femelles après avoir pondu, disparaissent pour aller s’engraisser et pour revenir nourrir le nouveau-né, pendant ce temps-là les mâles ont la garde de l’œuf qui doit rester bien au chaud jusqu’à l’éclosion, il arrive ainsi que des mâles meurent de faim si la femelle n’arrive pas à retrouver son chemin à temps. Il y a de nombreuses anecdotes qui nous en apprenne beaucoup sur les manchots, les différentes espèces, leur quotidien, leurs prédateurs.

Ainsi lorsque Déb se prépare pour sa nouvelle expédition, elle pense y retrouver Keller, mais il a eu un problème et se trouve sur le bateau de croisière qui suit le Cormoran, ce second bateau de croisière n’est pas du tout équipé pour naviguer dans les eaux froides et glacées de l’extrême sud et le bateau va faire naufrage.

A par l’histoire d’amour entre Déb et Keller, ce livre a aussi un message écologique, en effet Déb recense les espèces et joue les guides touristiques pour les passagers des bateaux de croisière. Des touristes toujours plus nombreux, trop curieux et pas assez respectueux de leur environnement. Dès le début on sait que le naufrage arrivera et celui-ci aura un fort impact négatif sur les populations de manchots.

Le livre alterne les chapitres descriptifs du naufrage avec le passé toujours plus lointain de Déb.

On est charmé par la beauté de ce continent austral, par le froid, les caprices du climat et la dangerosité du paysage.

Par contre je n’ai pas trop trouvé l’histoire d’amour touchante, je n’ai pas trop compatit avec les personnages, le passé de Déb ne m’a pas vraiment intéressé, j’ai trouvé beaucoup plus d’intérêt dans les recherches de Déb et la vie de manchots.

Ma note: 13/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s