La Soledad -De Petites Histoires Charmantes …

Auteur: Natalio Grueso
Parution: 2016
Editions: Presses de la Cité
Genre: Contemporain
Pages: 315

4etoiles

Un grand merci aux Editions Presses de la Cité qui m’ont très gentiment fait parvenir ce roman. Il s’agit du premier roman de Natalio Grueso (et pour l’instant l’unique œuvre de cet auteur).

dscn4212-2

La 4ème de couverture nous en dit très peu sur le contenu du roman et ce n’est pas plus mal. Sur cette 4ème on nous résume simplement le premier chapitre de ce recueil : une japonaise qui reçoit chaque jour de poèmes d’hommes qui souhaitent coucher avec elle, chaque soir elle décide du poème ou de l’histoire qui l’a le plus ému et offre ses faveurs à son auteur. Les chapitres suivants consistent en les histoires que souhaite lui écrire l’un de ses hommes : Bruno.

Tout au long du roman Bruno nous raconte différentes histoires, réelles ou inventées. En effet, Bruno a beaucoup voyagé et fera le récit de quelque unes de ces aventures, certaines histoires au contraire n’ont rien à voir avec son expérience.

Même si au debout l’auteur nous parle beaucoup de solitude, ce n’est pas du tout des histoires déprimantes, elles sont agréables à lire, attachantes et émouvantes parfois un peu comiques, douces ou mélancoliques. Elles sont généralement courtes et traitent de thèmes assez différents : l’imaginaire, la justice, le désir, la gratitude, les rêves. Pour la plupart d’entre elle, la petite chute des dernières lignes donne tout son sens à l’histoire. Je n’ai par contre pas été touchée par l’histoire de Bruno et de la japonaise qui est à l’origine de tout le reste, il y a très peu de passage sur eux, les autres personnages étaient plus attachants.

On voyage beaucoup, de Venise vers l’Argentine, du Moyen-Orient vers la Thaïlande, de Genève à Moscou en passant par le Guatemala.

C’est un livre charmant, doux et plein de tendresse, à lire les jours de déprime pour nous remonter le moral. L’organisation du roman est un peu décousu, j’ai eu du mal à m’y retrouver au début, mais tout s’éclaire par la suite et ça n’enlève rien en plaisir de la lecture.

Je ne sais pas quelle sera votre histoire favorite et n’hésitez pas à me le dire en commentaire, pour ma part j’ai beaucoup aimé « le contrebandier des mots » et celle du commentateur sportif (je ne me souviens plus du titre) que j’ai trouvé très belles et très émouvantes.

Ma Note: 13/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s