AUTOBIOGRAPHIE D’UNE COURGETTE – Un roman adorable…

Auteur : Gilles Paris
Parution : 2016
Editions: Plon
Genres : Drame Contemporain
Nombre de Pages : 2255etoiles

« Les adultes, des fois, ça dit des trucs stupides à cause de la peur qui leur dévore le cœur. Ils feraient mieux d’écouter le silence »

Résumé:

Icare vit seul avec sa mère alcoolique depuis que son père est parti avec « la poule » du voisin. Sa mère ne s’occupe pas de son éducation, lui file des raclées du siècle et ne parle qu’à la télé qu’elle garde tout le temps allumée. Après chaque raclée Icare file au grenier là ou sa mère ne peut pas monter, à cause de sa jambe malade. Il raconte sa journée aux pommes, tout en regardant le voisin qui, lui, s’amuse dehors. Icare, qui veut qu’on l’appelle Courgette, pense que le ciel est responsable du malheur de sa mère, alors le jour où il trouve le revolver de sa mère il décide de tuer le ciel mais tire par accident sur sa mère et la tue.

N’ayant plus personne pour s’occuper de lui il sera pris en charge par le foyer Les Fontaines et par Raymond le policier qui s’est occupé de lui après l’accident. Il y fera la rencontre de Ahmed, qui fait toujours pipi au lit et n’arrête pas de pleurer, Simon qui sait tout sur tout le monde, Les deux frères qui adorent jouer au jeu du dictionnaire, Alice qui a tout le temps les cheveux dans les yeux, Béatrice qui met toujours ses doigts dans son nez et dans sa bouche, mais surtout Camille qui a fait chavirer le cœur de Icare.

1540-1.jpg

Avis:

À travers les yeux de Icare neuf ans, on suit les enfants dans leur quotidien et dans leurs interactions avec les éducateurs du foyer ou les personnes extérieures. Icare nous décrit de nombreux moments de bêtises, chamailleries et de tendresse. Son innocence, sa naïveté et ses incompréhensions apportent beaucoup d’humour au texte.

C’est un livre qui se lit très bien, un récit drôle et poignant. On a envie de protéger ces enfants pas gâtés par la vie, chacun à son histoire plus terrible l’une que l’autre.

On se rend compte dans le texte que les enfants ont plus d’intelligence, de morale et d’amour que les adultes. Ce sont eux les intelligents, qui prennent tout ce que la vie peut leur apporter au contraire des adultes qui ne font que des bêtises :

« c’est pas les enfants qui cambriolent les maisons ou font sauter les gens avec des bombes ou tirent avec des carabines »

On parle aussi de la mort expliqué aux enfants, et Icare qui ne comprend pas très bien où est passé sa maman :

«  Raymond est retourné à la maison pour prendre tous mes habits et il dit que la maison est « sous scellés »
-Ca veut dire quoi ? J’ai demandé.
-Ca veut dire que plus personne ne peut rentrer
-Et si maman en avait marre d’être au ciel avec papa et qu’elle avait envie d’une bière, comment elle fait si elle peut plus rentrer ?
Et Raymond m’a répondu qu’au ciel il y avait même de la bière et que maman y resterait pour toujours et que je la reverrais jamais et j’ai pleuré. »

Icare est partagé entre la peine de ne plus avoir sa mère et la joie d’avoir tant d’amis et une vie meilleure, sa vie au foyer lui a donné l’occasion de faire de nombreuses rencontres, d’être éduqué comme il se doit et de ressentir l’amitié et l’amour qu’il n’avait pas avant. D’apprendre les choses de la vie, sur lui et sur les relations humaines. Via sa narration on se demande si Icare n’est pas un peu retardé par rapport aux autres, ou si l’absence d’éducation de sa mère a vraiment retardé ses connaissances du monde extérieur. Mais c’est sans compter ses nouveaux amis qui lui apprendront tout ce qu’il doit apprendre.

C’est un roman qui donne la joie de vivre, à travers de petits moments du quotidien sur fond de problèmes plus profonds tels que la maltraitance et l’abandon des enfants par leurs parents.

Ma Note: 19/20 un livre adorable

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s