LE SECRET DU MARI – Du Rire aux Larmes …

Auteur: Liane Moriarty
Editions: Albin Michel
Parution: 2015
Genres: Drame, Humour
Nombre de Pages: 4114etoiles

« Certains secrets sont faits pour demeurer secrets »

Résumé:

Tess est mariée à Will, ils ont un garçon Liam, et gèrent une entreprise avec Felicity la cousine et amie de toujours de Tess. Quand Will et Felicity annonce à Tess qu’ils sont fous amoureux l’un de l’autre c’est le drame, tout bascule autour de Tess, elle quitte la ville avec Liam pour rejoindre sa mère Lucy qui s’est cassée la cheville. Dans la ville de son enfance, elle retrouve Connor, son petit ami de l’époque, il est le nouveau prof de sport de Liam.

Rachel est proche de la retraite, elle est secrétaire dans l’école de la ville et doit endurer chaque jour la présence de Connor, le prof de sport. Connor a tué Jian, la fille de Rachel, elle en est persuadée. Jian était encore adolescente quand elle a fricotée avec Connor, il est le dernier à l’avoir vu en vie avant que Jian soit retrouvée étranglée dans le square.

Cécilia représente la mère au foyer parfaite, maman de 3 petites filles (dont l’une est follement amoureuse de Connor, son prof de sport) elle a épouse John-Paul, jeune homme beau et prometteur. Tout son quotidien est rondement mené, elle dirige l’association des parents d’élèves, connaît toutes les mères du quartier et organise de nombreuses réunions Tupperware. Alors quand elle découvre le secret de son « merveilleux » mari, qu’il a si bien caché depuis des années, son quotidien si parfait est chamboulé, elle ne sait plus quoi faire: en parler autour d’elle, agir ou laisser le quotidien reprendre ses droits.

Avis:

Mais qu’est-il arrivé à Jian, la fille de Rachel? le secret est très vite révélé, dans les premiers chapitres, ce qu’on attend ensuite c’est la réaction des personnages qui tarde à venir. Le livre se déroule sur une semaine, bien chargée pour Tess, Cécilia et Rachel les héroïnes. Elles vont au cours de cette semaine se poser beaucoup de questions sur le bien et le mal. Pour Tess, est-il bien ou mal de trahir son mari, de le pardonner? Pour Cécilia de défendre coûte que coûte le sien? contre toute moralité?

Une bonne partie du livre est concentrée sur ce que vont faire les personnages, comment vont-il réagir aux annonces qui ont été faites et qui ont changées leurs vies, parfois c’en est un peu lassant, mais c’est sans compter sur les derniers chapitres qui réveillent le suspense et nous donnent un dénouement inattendu.

Certains passage m’ont paru un peu immoral, notamment lorsqu’on se prend d’amitié pour le tueur de Jian, il est un personnage clef de l’histoire, on l’apprécie et on en vient à souhaiter qu’il ne soit pas découvert ni arrêté, alors qu’il a quand même tué une adolescente.

Je n’ai pas trop aimé les passages sur l’obésité de Felicity, la période ou elle était « énorme » est vraiment caractérisée par l’auteur comme une période une Felicity n’était pas une personne digne d’intérêt, j’ai trouvé ça dommage, surtout que cette lecture est plutôt destiné à des filles, jeunes filles, je ne pense que le message soit très positif. Un passage m’a même choqué lorsque l’auteur écrit les pensées de Tess concernant Felicity « son mari ne risquait pas d’avoir envie d’elle. Cela signifiait-il que Tess, comme tant d’autres, n’avait jamais su voir autre chose qu’une grosse fille en la personne de Felicity ».

Pareil pour le passage du préservatif, j’ai trouvé totalement inutile que l’auteur prenne la peine de nous indiquer que pendant une relation sexuelle l’un des personnages féminin refuse que le mec mette un préservatif alors qu’il s’agissait d’un inconnu. Je ne trouve pas le message intelligent et ça n’apporte absolument rien au contenu du bouquin.

A part cela le livre se lit assez rapidement, les chapitres sont courts, on a les points de vu de Tess, Cécilia et Rachel qui s’enchaînent, se croisent. Il y a des  moments drôles, minions, d’autres tragiques ou tristes. Ce n’est pas un polar, ce n’est pas un livre à suspense mais c’est une bonne comédie dramatique.

J’ai beaucoup aimé l’Épilogue qui envisage les vies qu’auraient pu vivre les personnages si Janie n’était pas morte. Celui-ci est très bien résumé dans le dernier paragraphe que j’aime beaucoup:

« les milles autres chemins que nos vies aurait pu, et peut-être dû, prendre nous restent à jamais inconnus » 

Ma Note: 14/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s