La Sirène – Camilla Lackberg

4ème de couverture :

Un homme a mystérieusement disparu à Fjallbacka. Toutes les recherches lancées au commissariat de Tanumshede par Patrick Hedstrom et ses collègues s’avèrent vaines. Impossible de dire s’il est mort, s’il a été enlevé ou s’il s’est volontairement volatilisé. L’affaire se complique lorsque la police découvre que l’une des proches connaissances de la victime, l’écrivain Christian Thydell, reçoit des lettres de menace depuis plus d’un an. Lui ne les a jamais prise au sérieux, mais son amie Erica, qui l’a aidé à faire ses premiers pas en littérature, soupçonne un danger bien réel. Sans rien dire à Patrick, et bien qu’elle soit enceinte de jumeaux, elle décide de mener l’enquête de son côté.

cj_wickert2

Fjallbbacka – Suède

 

Avis

Christian vient de publier son premier livre « la Sirène », roman noir et psychologiquement troublant. Magnus a disparu depuis plusieurs semaines, la police n’a aucune piste, aucun indice sur sa disparition jusqu’à ce que son corps soit découvert sous la glace. Ces deux histoires pourtant si différentes sont liées. Patrick et Erica vont mener l’enquête chacun de leur côté avec des méthodes très différentes.

On retrouve les éléments phares des romans de Camilla Lackberg :

  • Des passages entrecoupés par des éléments du passé des protagonistes
  • Erica très curieuse qui mène son enquête et aide son compagnon dans la quête de vérité
  • Des éléments qui nous paraissent anodins mais feront avancer petit à petit l’enquête
  • La police qui travaille moins efficacement qu’Erica, et d’ailleurs la police scientifique qui est incapable de donner la moindre indication sur l’identité du coupable, en même temps nous sommes dans un commissariat d’une petite bourgade alors il ne faut pas leur en vouloir

Camilla Lackberg nous offre un suspense haletant comme toujours, avec des rebondissements à chaque fin de partie : un coup de téléphone avec le personnage atterré par ce qui entend, mais bien sûr nous ne sommes pas mis tout de suite au courant de la discussion, un indice choc révélé, mais qui pour nous est encore gardé secret. Il y a beaucoup d’éléments qui sont cachés par les personnages, ils apprennent un élément clef de l’intrigue mais l’auteur garde le suspense et nous ne le dit pas tout de suite, ce qui a pour effet d’augmenter notre intérêt et le suspense de l’intrigue.

Les personnages ne sont pas très coopératifs, chaque interview de la police ne mène nulle part, ça n’aide pas Patrick ni son équipe, on veut leur faire soutirer des informations clefs de l’intrigue mais ils se taisent, et ça nous énerve. Même si les personnages savent que leur famille est en danger et que tout raconter à la police pourrait les protéger, ils ne font rien ! À un moment du texte d’ailleurs, Patrick indique à l’un de ses collègues que si, dès le début, tout le monde avait coopéré et donné toutes les informations qu’ils étaient en mesure de donner, l’enquête aurait été bouclée en un rien de temps.

On retrouve Erica toujours aussi curieuse et qui se mêle de ce qui ne la regarde pas, ça n’a pas vraiment l’air de choquer les personnages car ils se confient plus à elle qu’à la police pour résoudre cette affaire. On souligne quand même sa perspicacité qui fait avancer l’enquête et aide Patrick dans sa tâche. Patrick d’ailleurs passe son temps à se confier à Erica, tout en lui faisant promettre de rien faire et de rien dire, mais Erica ne peut s’empêcher de tout révéler et d’enquêter de son côté, ce qui ne perturbe pas Patrick plus que ça et d’ailleurs il réitère à chaque fois ses confidences.

Ce que j’aime chez Camilla Lackberg c’est qu’elle nous donne l’impression d’avoir trouvé le coupable ou alors d’avoir trouvé un indice important qui mènera au coupable mais en fait non… on se retrouve au point de départ avec toutes nos questions et ce n’est qu’aux dernières pages qu’on apprend vraiment la vérité.

L’intrigue est très bien construite, on traite de beaucoup de thèmes différents, maltraitance familiale, vengeance, tentative de fratricide, tromperie, schizophrénie, difficultés de couple, cancer, maladie mentale…

J’avais commencé à lire ses romans un peu dans le désordre mais vu la fin de celui-ci il me faut absolument lire le prochain sur la liste. Il a une continuité dans l’histoire et la vie d’Erica et se serait dommage de ne pas la suivre.

Ma Note: 15/20 … un très bon divertissement encore mieux qu’un film à suspense 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s