Toute la lumière que nous ne pouvons voir – Anthony Doerr

cdc

« Sous le bruit des pas, elle distingue un grondement profond, presque un bruit blanc. Elle tire son père par la manche. – Les Allemands ? – L’océan… Elle prend un air dubitatif. – C’est l’océan, Marie. Je te le jure. Il la porte sur son dos. Maintenant, c’est le cri des mouettes. Odeurs de pierres mouillées, de fientes d’oiseau, de sel, même si elle ignorait que le sel avait une odeur. La mer murmure dans une langue qui voyage à travers les pierres, l’air et le ciel. Que disait le capitaine Nemo ? La mer n’appartient pas aux tyrans. »

Un phénomène d’édition aux Etats-Unis, salué par l’ensemble de la presse et par bon nombre de lecteurs. Un très bon roman, puissant, je n’irai pas jusqu’à dire un chef d’œuvre mais une pépite ça c’est sûr. Il fait partie de mes romans préférés.

Ce livre aborde différents thèmes comme la guerre, les chemins qui se croisent, l’amour du père pour sa fille, la condition humaine, la résistance…

On nous conte l’histoire d’une jeune fille aveugle, Marie-Laure, qui connaît les débuts de l’occupation allemande en France et qui va fuir Paris avec son père. Ils partent vers Saint-Malo, hébergé par son vieil oncle mystérieux et vivent reclus jusqu’à la libération. Son père lui confie une maquette modèle réduit de Saint Malo afin qu’elle puisse se retrouver dans la ville sans son aide ainsi qu’un objet caché qui sera au cœur du roman, un étrange trésor issu du musée d’histoires naturelles ou travaillait son père.

En parallèle on suit Werner, jeune orphelin qui fait partie des jeunesses nazies, il se fait remarquer par les dirigeants allemands car c’est un génie des transmissions électromagnétiques, ses talents seront utilisés par la Wehrmacht pour briser la Résistance. Werner se rendra compte du vrai visage des allemands et de ce qu’il est en train de faire. Il prendra conscience du mal fait aux autres jeunes et du mal qu’ils peuvent faire aux autres.

On est ébloui par les descriptions, de Saint Malo, de la Maquette crée par le père de Marie-Laure, de l’objet précieux qu’elle garde comme un secret. Le fait qu’elle soit aveugle permet à l’auteur de tout nous décrire avec une précision incroyable.

Les destins de ces deux personnages, de ces deux adolescents, vont s’entrecroiser alors que tout les oppose. Les histoires s’entrecroisent, entre la maquette, l’objet mystérieux, l’histoire du vieil oncle… et tout se dévoile petit à petit.

C’est un livre que j’ai dévoré, un roman sensible, qui mêle histoire et sentiments. Le style est rythmé, on passe de l’un à l’autre des personnages, l’écriture fluide et intéressante.

 

Ma Note: 18/20

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s