Jules – Didier Van Cauwelaert

Résumé: 

Suite à un « accident » Alice, une trentaine d’années, a perdu la vue. Heureuse propriétaire d’un labrador, Jules, éduqué pour l’aider dans son quotidien, elle vit avec Fred, jeune femme très ambitieuse et amoureuse. A l’aéroport, en partance pour une clinique pour se faire opérer et ainsi retrouver la vue, elle rencontre « Macaron », une rencontre qu’elle n’oubliera pas de si tôt. « Macaron » de son vrai nom Zibal, est un jeune homme un peu perdu, anciennement chercheur en biologie moléculaire et désormais vendeur de macarons dans une petite boutique de l’aéroport. Suite à une séparation compliquée, Zibal s’est retrouvé sans logement, sans argent et sans emploi.

Cette rencontre va aussi marqué l’esprit de « Macaron », il aura un coup de foudre pour Alice, une complicité avec Jules et attendra désespérément le retour de cette magnifique aveugle (qui ne reviendra jamais à son stand de macarons).

Alors qu’il pensait ne plus jamais revoir la jeune femme, c’est Jules, le labrador qui permettra aux deux âmes perdues de se retrouver.

Après qu’Alice ait retrouvé la vue, Jules est devenu chômeur et a été attribué à un autre aveugle bien moins sympathique qu’Alice. Il s’échappera et ne pouvant retrouver la trace de son ancienne propriétaire, ni son ancienne place dans le cœur de sa maîtresse, il essayera de retrouver un sens à sa vie et aidant Alice dans sa quête d’amour: et de ce fait il retrouvera Zibal.

Avis:

J’ai adoré le labrador. L’intelligence de Jules nous offre des moments vraiment cocasses et drôle. Il apparaît comme un personnage à part entière, pour moi c’est le personnage principal du roman, autour duquel tout se décide et se joue.

Même s’il s’agit d’une histoire romantique, ce n’est pas une histoire banale.Après que Zibal est retrouvé Alice il apprend qu’elle est déjà amoureuse de Fred, mais le couple bat de l’aide. Alice ayant retrouvé la vue, découvre un monde tout neuf et perd ses repères. Elle vivait dans un monde d’illusion qui ne semble plus lui appartenir. Elle remettra en cause son couple, son amour pour Fred. Fred le comprendra très bien et aidera Alice à découvrir qui elle est et ce qu’elle veut vraiment.  Un trio amoureux se joue d’abord, entre Alice, Fred et Zibal. Ils réfléchissent à leurs sentiments, se testent, regardent les avantages et les inconvénients, avant de décider de leur avenir.

J’ai beaucoup aimé « Macaron » son acharnement pour retrouver et plaire à Alice. Cependant il m’a déçu en prenant à cœur son rôle de « bouche trou », « d’élément test » pour les autres personnages et notamment Fred, qui se joue un peu de lui et le test pour savoir s’il conviendrait à Alice. Il a du mal à tirer une leçon de ses erreurs, à un moment il semble comprendre que suite à l’échec de sa précédente relation, il ne se laisserait plus faire, alors que entre Alice et Fred il continue de jouer les pantins.

Je ne me suis pas attaché à Alice, elle est assez arrogante, nous dit à un moment qu’elle souhaite plus de simplicité dans sa vie, revenir à l’essentiel mais je ne trouve pas cet aspect de son personnage crédible. J’ai bien aimé par contre les moments qu’elle nous donne lorsqu’elle retrouve la vue, les visages qu’elle voit enfin, si ils vont de pair avec leurs voix, son regard neuf sur le monde: à l’image de cette citation:

« Quant à la gestuelle des textos, elles créent dans les rues, les transports, les bureaux, une chorégraphie digitale de clones que je suis la seule à trouver grotesque. La ville est peuplée d’autistes qui parlent tout seuls sans se regarder. »

J’ai détesté Fred, elle est de toute évidence de trop dans ce couple, je n’ai pas aimé son personnage.

Ce roman parle aussi de la maladie avec beaucoup de légèreté: on parle de cécité, de leucémie (d’après mes souvenirs) du petit garçon, pas de façon triste mais de façon naturel.

EN GROS: Un bon moment de détente, un livre drôle, qui nous fait adorer les chiens 🙂

Ma Note: 14/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s